FW23 : KNWLS REVISITE LES ARCHIVES ICONIQUES DE JEAN PAUL GAULTIER POUR LEUR PREMIÈRE COLLABORATION

Après avoir invité Glenn Martens, Chitose Abe et d'autres grands noms du monde de la mode, la maison JPG invite KNWLS pour une collaboration spéciale où la marque britannique revisite les classiques de l'un des meilleurs créateurs de tous les temps. Les deux marques se rejoignent naturellement grâce à leur ADN disruptif et leur esthétique Y2K. 

Trompe-l'œil, matières transparentes, imprimés tatouages ​​et corseterie sont autant de références directes aux archives de Jean Paul Gaultier et KNWLS a veillé à les sublimer. 

Explorez l'ensemble inspiré des marins JPG

Les KNWLS gagnent leurs galons

Tout d'abord, ces vêtements s'inspirent du classique bien connu de Jean Paul Gaultier, La Marinière. Durant toute sa carrière, le créateur français a revisité et porté le polo marin rayé de tant de façons qu'il est devenu une véritable pièce iconique. Diamants, trompe-l'œil, plumes… Gaultier était véritablement fasciné par l'uniforme de marin et le décrivait comme une source d'inspiration inépuisable.

La nouvelle interprétation de KNWLS, influencée par l'esthétique rock, est réalisée avec des rayures marron. Confectionnées dans un polyamide extensible qui permet aux pièces d'être près du corps, les pièces donnent un look glamour et sexy à vos tenues.

Découvrez les hauts tatoués KNWLS

Une chair faite de maille

Au début des années 90, Jean-Paul Gaultier utilise pour la première fois des hauts en résille imprimés en trompe-l'oeil, qui deviendront ses pièces les plus recherchées. Cette technique accrocheuse, mise à la mode par Schiapparelli, ne manquait jamais de divertir la foule lors d'un défilé lorsque le Français l'utilisait. L'enfant terrible a réalisé toutes sortes de trompe-l'œil mais ceux qui se démarquaient provenaient probablement de sa collection emblématique Les tatouagess. Aujourd'hui, KNWLS a réinventé ces composants en maille en incorporant des tatouages ​​imprimés, créant l'illusion que la collection se fond parfaitement avec le corps du porteur, soulignant la coupe ajustée des vêtements. Ils sont fabriqués en plusieurs couleurs pour correspondre à différentes carnations.

Portez-le comme une pièce stimulante

Une bouffée d'air frais pour la corseterie

Jean Paul Gaultier a toujours été un créateur subversif et l'une de ses œuvres les plus difficiles était le corset. Comme Vivienne Westwood, il a transformé ce symbole d’oppression et de violence silencieuse envers les femmes en un symbole d’autonomisation du corps. C’est vite devenu un signe de rébellion et de liberté sexuelle.

Les femmes n’étaient plus obligées de le porter ; Ils l’ont fait parce qu’ils le voulaient. KNWLS perpétue cet héritage des années plus tard, les corsets faisant partie intégrante de leur univers. Confectionnées dans un denim marron uni, les pièces se porteront près du corps grâce aux lacets et à la ceinture qui permettront d'ajuster la coupe.